Notre tribune dans “Agglo mag “de novembre 2009

Alors que la fiscalité écologique est prônée par les Verts depuis longtemps, alors qu’elle est imposée aujourd’hui par le gouvernement Sarkozy, il s’agit pas de se tromper de combat : une taxe carbone en faveur des ménages est possible, mais autrement.

Quel intérêt en effet trouver dans un projet de taxe carbone qui épargne les industriels, redistribuée sans critère à tous les français ?

Les Verts proposaient de redistribuer le produit de la taxe aux Français gagnant moins de 1500 euros bruts par mois, soit la moitié des ménages !

 Grâce à cette disposition, l’augmentation de la taxe aurait mécaniquement entraîné une hausse du pouvoir d’achat des plus modestes en dépit du surenchérissement des produits « carbonés ».

 Parallèlement les Verts proposaient de conserver une partie des recettes pour financer un vaste programme de rénovation thermique de l’habitat et de développement des transports en commun. En effet le logement et les déplacements sont tout à la fois les premiers postes dans le budget des ménages et les principaux émetteurs de gaz à effet de serre.

Agir dans le même temps pour la sauvegarde de la planète et contre les inégalités par la redistribution des richesses, c’est ce défi que propose de relever la fiscalité écologique globale et forfaitaire aujourd’hui !