QUEL DEVENIR POUR LA MAISON DE MARAICHERS DE CARVILLE ?

[Conseil d’agglomération du 23 mars 2009 – Question orale présentée par le Groupe des élu(e)s Verts et apparenté(e)s]

La vallée des Deux rivières, comprise entre Rouen et Darnétal est l’objet d’un projet inscrit au contrat d’agglo qui mixte des orientations de type eco-quartier et parc naturel urbain. La question de la parcelle dite de Carville est aujourd’hui posée.

La maison et le terrain des maraîchers de Carville à Darnétal, sont des éléments de l’histoire et du patrimoine que nous voulons préserver et revaloriser.

Cette parcelle de terrain est très convoitée depuis le départ à la retraite il y a quelques années de ses anciens propriétaires maraîchers.

En effet, elle est située à un endroit stratégique pour plusieurs raisons : c’est une entrée de l’agglomération rouennaise (carrefour de la Bascule), elle se trouve à la confluence des deux vallées (Aubette, Robec). Elle marque l’interface et la continuité entre les villes de Rouen et Darnétal mais aussi Saint-Léger-du-Bourg-Denis…

La ville de Darnétal s’apprête à délibérer sur la revente de ce terrain à l’entrepreneur AVENEL qui souhaite s’y agrandir : c’est pourquoi, avant qu’elle ne prenne de décision, nous souhaitons pouvoir débattre de cette entrée de ville et de son devenir, en terme de développement économique.

En 2005, une mobilisation citoyenne avait déjà mené sur ce site de la maison des maraîchers de Carville, un long bras de fer avec la ville de Darnétal désireuse à l’époque d’installer un hôtel « à bas prix » sur la parcelle. Des centaines de darnétalais étaient venus nous soutenir, découvrir ce site et s’opposer à l’implantation de cet hôtel. Ce projet ne prenait pas en considération la parole des habitants et la volonté qui perdure encore aujourd’hui de protéger ce site pour en faire un lieu ouvert et accessible à tous, dédié au maraîchage.

Des milliers de visiteurs de toute l’agglomération ont découvert l’intérêt de ce secteur depuis l’implantation du théâtre de l’Écho du Robec ouvert en 2006. Les habitants de l’agglomération connaissent et apprécient la tour de Carville (dite Tour Henri IV), l’Église Saint-Pierre de Carville, toutes deux Monuments Historiques, (XVIè siècle).

Aujourd’hui sur cette vallée de nombreuses activités liées au jardinage écologique, à l’écologie urbaine et à l’animation du vaste site naturel de Repainville (12 hectares), situé de « l’autre coté » de la route de Lyons se développent. En 2007 et 2008, le « Festival de la Terre » a rassemblé sur deux jours plus de 500 personnes.

Nous souhaitons savoir si l’agglomération peut créer un groupe de travail avec toutes les communes concernées dont l’objectif serait d’examiner les conditions pour maintenir l’activité de maraîchage sur le site et parallèlement de trouver des solutions de remplacement pour l’entreprise Avenel.

 Merci de nous donner réponse.