Notre tribune dans “CREA le mag” de mai

EPR de Penly et nucléaire civil, fatalités étatiques ?

Alors que nombre de nos voisins européens -Autriche, Suède, Italie, Belgique, Allemagne- ont opté, après concertation, pour une sortie à terme du nucléaire civil, notre agglomération se voit imposer la construction d’un nouveau réacteur nucléaire (EPR) à Penly, par un Etat toujours plus soumis aux grands groupes et au tout profit, sans vision ni perspective à long terme de la politique énergétique nationale. Il est impensable de ne pas prendre ici le temps du débat sur les choix énergétiques, ne pas informer les citoyen-ne-s sur les risques et les conséquences liés, ne pas envisager de mettre fin à la culture du nucléaire opaque et obsolète imposée par une droite gaulliste du 20ème siècle, nous infligeant des coûts exorbitants à l’heure des besoins plus urgents -en aide à l’habitat et l’énergie renouvelable, à l’emploi, aux transports- des citoyens d’une région et d’une agglomération rouennaise en crise.

Notre groupe a exprimé, au travers de la question orale posée lors du dernier Conseil de CREA, son vif souhait de concertation et de débat. Le débat public national prendra fin le 24 juillet 2010. Nous y pèserons de tout notre poids et particulièrement lors de la réunion de la Commission Particulière du Débat Public sur Penly 3, le 27 avril prochain à Rouen.