Notre tribune dans “CREA le mag” de février

Avec la CREA naît, le Président l’a dit, notre éco-agglomération.

Promet-elle à ses habitants un environnement meilleur, des transports plus efficaces, des services publics renforcés, un contrat économique répondant au contexte de crise ?

Ou promet-elle un nouveau développement routier en dédiant un milliards d’euros au contournement Est, détournant les moyens nécessaires à un service public des transports d’agglomération innovant, adapté à l’évolution des mobilités ?

La CREA est l’opportunité d’un redéploiement politique en lien avec les enjeux économiques et environnementaux de notre territoire élargi :

Une politique économique soutenant l’activité tertiaire de haut niveau, à proximité des axes de transport en commun.

Une politique d’aménagement du territoire qui densifie le centre d’agglomération, stoppe l’étalement urbain, repense le quartier Flaubert sur le modèle d’un éco-quartier solidaire, préserve les espaces naturels et agricoles, gère les nuisances et les risques.

Une politique de services publics renforcés par un axe de transport en commun Nord/Sud, par la desserte d’Elbeuf, des secteurs Sud-Est et des plateaux Est, par des logements sociaux dans toutes les constructions neuves et des outils de concertations sur les grands dossiers d’agglo.

Autant de priorités d’un vrai contrat pour une éco-agglomération.